Home

LMC petit1« L’enseignement féminin à Tarbes, le Lycée Marie Curie »,  un ouvrage de Geneviève Lizotte-Celhay sous l’égide de l’association Guillaume Mauran aux éditions Cairn. L’Histoire de l’enseignement féminin en France à travers la vie d’un établissement, le Lycée Marie Curie de Tarbes. Un ouvrage pour les passionnés de l’Histoire de l’Ecole en France mais aussi pour tous les anciens du Lycée Marie-Curie.

LE LIVRE  (d’après 4ème de couverture) : Si l’idée de donner une éducation aux filles pour les préparer à la fonction de femmes au foyer a toujours paru naturelle, l’idée de les instruire a, par contre, suscité bien des débats. C’est avec la nécessité de lutter contre la Réforme protestante qu’apparaissent les premières et timides structures destinées à en faire des éducatrices. À Tarbes, ce sont les Ursulines et le clergé qui accueillent, dès le XVIIe siècle, les petites filles, mais il faut attendre le XIXe siècle pour que des congrégations religieuses ou des institutrices privées fondent des écoles qui les reçoivent presque toutes, bien avant les fameuses lois Ferry.

Ce livre retrace cette évolution jusqu’à nos jours et étudie la mise en place, par l’action conjointe de la ville de Tarbes et de l’État, d’établissements fondamentaux pour la formation intellectuelle et professionnelle des Tarbaises : École normale en 1882, Collège de jeunes filles en 1884 et École pratique de commerce et d’industrie en 1928. Mais l’auteur s’intéresse aussi à l’histoire du lycée Marie-Curie dont la construction répond à la forte demande de scolarisation de l’après-guerre. Dans ce nouvel environnement, où de façon insensible, on passe de la séparation des sexes à une mixité assumée, on assiste à la mise en place de l’enseignement de masse et au fort développement de l’enseignement supérieur. Tous ceux qui ont fréquenté le lycée Marie-Curie, anciens élèves et enseignants, trouveront ici de nombreux clichés qui ranimeront bien des souvenirs.

L’AUTEUR : Geneviève LIZOTTE-CELHAY a été, de la 6ème à la terminale élève au Lycée Marguerite de Navarre à Pau. C’était alors le lycée de jeunes filles. Par la suite, il est devenu le collège du même nom. Puis, elle a fait ses études à Bordeaux où elle a passé l’agrégation d’histoire en 1971. Elle a ensuite été nommée la même année au lycée Marie-Curie où elle a enseigné jusqu’en 2005. Chargée de mission au Service éducatif des Archives départementales en 1989, secrétaire de l’Association Guillaume Mauran, elle a souvent elle a souvent été amenée à se pencher sur l’histoire de l’instruction dans le département..

L’ASSOCIATION GUILLAUME MAURAN (source : site de l’association) Fondée le 14 février 1980 et régie par la loi de 1901, elle a pour but de favoriser la démarche scientifique de la recherche historique dans le département des Hautes-Pyrénées. Elle constitue un lien entre tous les chercheurs et usagers des Archives : elle facilite l’accès à la documentation, son utilisation et sa mise en forme. Elle intéresse aussi bien les amateurs d’histoire locale et de généalogie que les historiens qualifiés.

PLAN DE L’OUVRAGE :

1ère partie: La mise en place d’un système d’instruction (XVII- début XIXe s.)

1- La lente émergence d’une instruction élémentaire pour les filles de Tarbes. 2- La création d’un enseignement secondaire : le collège de Jeunes filles (1884). 3- L’école pratique de commerce et d’industrie de jeunes filles.

2ème partie : Préludes à la démocratisation de l’enseignement féminin

4- La vive croissance du collège de jeunes filles (première moitié du Xxe siècle). 5- La longue quête d’un terrain pour le lycée de jeunes filles (1946-1967). 6- La construction du lycée « Bel Air » (1957-1967).

3ème partie : Le lycée de jeunes filles devient mixte

7- L’installation dans le lycée « Bel Air »(1958-1976). 8- Les décennies glorieuses du XXe siècle (1958-1976). 9- Mai 1968 au lycée Marie-Curie. Un tournant ? 10- Un lycée qui gère sa maturité (1976-1999). 11 Le lycée Marie Curie face aux changements (1976-1999).

4ème partie : Le nouvel envol du vieux lycée au XXIe siècle.

12 – Marie-Curie dans la tourmente 13 – Marie-Curie relève les défis du XXIe siècle (1999-2013). 14- Le plus beau lycée des Hautes-Pyrénées (2015)

Les Annexes :

1 Données graphiques et statistiques 2 A l’origine du collège Desaix: L’école des frères de la doctrine chrétienne. 3 Demandes d’ouverture d’établissements privés et congréganistes 4 L’école professionnelle de Garçons 5 et 6 les personnels à la création du collège 6, 7 et 8 Celles et ceux qui ont fait Marie-Curie; souvenirs

BON DE SOUSCRIPTION (parution prévue fin 2014)

NOM:

Adresse:

Souscrit à l’ouvrage de Geneviève Celhay intitulé L’ENSEIGNEMENT FÉMININ A TARBES, LE LYCÉE MARIE-CURIE, ouvrage de 350 pages grand format 21 x 27 cm accompagné de près de deux cent photographies dont la moitié environ en couleurs au prix exceptionnel de 29 euros (offre valable jusqu’au 20 décembre; après cette date, le prix sera de 39 euros), plus 10 euros de frais de port soit 39 euros au total.

Nombre d’exemplaires: .….….….……….….……

A renvoyer accompagné d’un chèque postal ou bancaire à l’ordre de : Association Guillaume Mauran, Archives départementales, 5 rue des Ursulines, BP 1343, 65013 Tarbes Cedex 9. Les personnes qui peuvent venir chercher l’ouvrage aux Archives départementales (le matin entre 10 h et 12 h) ne paieront pas les frais de port.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s